THIAT

Posté par idy012 le 20 avril 2010

idywade1.jpgTAALIPHANE THIAT,MAALIPHANE THIAT…

SAYE DAANE SALAAKHANE LATHE!

Bismilahi thiat, Rahmani thiat, Rahimi Lah!

L’entame de mes propos renseigne sur mes voeux les plus ardents de voir enfin aboutir les retrouvailles de toute la famille Libérale,autour de son Secrétaire National,par ailleurs, Chef de l’État de notre si cher SENEGAL.

Selon certains échos relayés par une certaines presse,Idrissa SECK qui a été reçu 2 fois de suite la semaine dernière par le Président de la République, serait sur le point d’être officiellement nommé Ministre d’Etat,Conseiller Spécial du Chef de l’Etat ou conseiller tout court.
Justement,nous nous refusons à cette interprétation qui entretien les germes de la division.
Il s’agit dès maintenant de faire bloc autour de l’essentiel.
Cet essentiel reste la constante ABDOULAYE WADEqui demeure le noyau autour duquel,les satellites  gravitent avec un orbite bien défini.

Le bloc-équipe semble en effet se mettre en place avec la formalisation effective des retrouvailles entre Le président Abdoulaye WADE et l’un des ses fils, en l’l'occurrence, Idrissa SECK.

Nulle est mon intention de revenir sur le passé chargé négativement et positivement.Nous l’invoquons uniquement dans le but de nous baliser une nouvelle voie pour les actions futures et ce,dans l’intérêt exclusif du pays.

On ne se lasserait de le répéter,l’horizon 2012 se profile immanquablement et l’opposition qui est de plus en plus organisée, il nous faut faire preuve d’imagination et de créativité pour barrer la route aux marchands d’illusions.
Rien ni personne ne doit être négliger.

Des alliés de l’Alliance Sopi pour Toujours en passant par les nouveaux convertis, tout le monde a sa partition à jouer sous la houlette d’un expert politique.

Accepter un leadership au sein du PDS est d’une absolue nécessité si l’on souhaite maintenir les acquis de ces 10 dernières années et parachever l’oeuvre gigantesque et formidable entamée par Le MAÎTRE,SECRÉTAIRE NATIONAL DU PDS, Son Excellence ABDOULAYE WADE.

20 avril 2010

L’UNION SACRÉE
Mamadou Alassane WAGUE

Publié dans ACTUALITE DU JOUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LE ROULEAU-COMPRESSEUR SOPI EN MARCHE!

Posté par idy012 le 5 novembre 2009

wady.jpg

DAKAR le 05 novembre 2009

 LE ROULEAU-COMPRESSEUR SOPI EN MARCHE

J’entame d’abord mes propos par l’expression d’un vif remerciement à l’endroit du Chef de l’Etat Sénégalais, son excellence MAITRE ABDOULAYE WADE par ailleurs, Secrétaire National du Parti Démocratique Sénégalais, pour avoir compris qu’il ne faut jamais « scier la branche sur laquelle, on est assis ». 

En parfait Homme d’Etat, auréolé d’un excellent et brillant parcours politique, il a su faire « la part des choses » au moment opportun.

Par l’acte de la réconciliation posé à THIES ce 04 novembre 2009, il vient, une fois de plus, de démontrer tout son génie politique. En effet, ce retour officiel, sonne le glas de l’opposition qui se délectait d’une prétendue « déconfiture » du SOPI;encouragés en cela, par leur pseudo-victoire des Locales et divers « affaires » relayées par une certaine presse avide de sensationnel! 

EH OUI! c’est la fin de la RECREATION

 La vraie bataille vient d’être lancée. Imaginons toute la famille libérale avec ses Alliés stratégiques de la CAP 21(le coordonnateur et Professeur IBA DER THIAM Lauréat du prestigieux Prix UNESCO 2009 que je félicite au passage) autour du MAITRE en direction de 2012!!! 

LE ROULEAU COMPRESSEUR EST EN MARCHE! 

Je ne reviendrai pas sur l’absolue nécessité d’UNION déjà théorisée et prônée dans mes articles précédents, j’attire simplement l’attention des responsables du Parti qu’il faut absolument prendre en compte « le type de militant nouveau » incarné par des citoyens à l’image de ma modeste personne, et qui ont fait siennes, les vertus du WADISME à travers le prisme IDRISSA SECK Ne point commettre l’erreur du  » Partisanisme« . 

L’idée des retrouvailles vient d’être portée sur les fonds baptismaux par le MAITRE, matérialisée par le DISCIPLE, reste maintenant à tous ceux qui veulent le Bien de ce cher SENEGAL, à s’aligner afin réussir le pari de donner à MAITRE ABDOULAYE WADE la plus belle des victoires du SOPI en 2012! 

Mamadou Alassane WAGUE 

 Administrateur  MATTNA

http://idy012.unblog.fr 

Alwa6076@hotmail.fr 

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

DAFFA DOY!!!

Posté par idy012 le 26 septembre 2009

bmw.jpg

Merci chers Reader_online, de me pardonner tout ce temps resté sans ré-actualiser ce blog,bref, sans emettre un point de vue sur ce qui se passe dans notre cher Sunugal.

cette position attentiste,m’a été dicté par les pourparlers en cours entre mon mentor Idrissa Seck REEWMI et Maître Abdoulaye Wade.

A la lecture de ce qui se dit dans la presse,la rupture est désormais consommée entre les deux formations politiques.
Cependant, aucune position officielle ne m’est encore parvenue de part et d’autre qui puisse m’édifier ou motiver ma réaction personnelle qui, je le rappelle, n’engage que ma responsabilité.

Il est heureux de constater que le PDS n’existe que nom (es-ce que le fait d’envisager le changement d’appellation pourrait avoir un impact quelconque?J’en doute…) du fait qu’ils ont battu tous les records en matière de mal-gourvernance sous tendu par des dérives innommables,tant sur le plan politique, économique que social.

Ce régime peine à trouver une solution ne serait-ce que dans le court terme,aux multiples souffrances des Sénégalais.

N’ayant pas fini d’étaler leur incurie et leur incapacité,ce régime verse présentement dans la sénilité; car comment imaginer que la dévolution du pouvoir puisse s’opèrer autrement que par la voie démocratique.

Je n’ai rien contre le sieur Karim Wade qui est et demeure un sénégalais jouissant de ses droits civiques et doté de compétences avérées.
Cependant, »renvoyer » Idy vers Karim pour « aplanir » leurs divergence, condition préalable à un hypothétique retour dans le giron Libéral, me semble relever d’une injure.

Encore une fois,je ne me lasserais jamais de le dire,Idrissa Seck ne « boxe » pas dans la même catégorie que l’Autre.

Encore une fois,exercer la politique au Sénégal,n’est pas à la portée de n’importe qui,fusse-t-il le fils du Président.

On s’imaginerait jamais Idrissa Seck, auréolé de son brillant parcours politique,se ranger derrière un leader politique.
Ce serait INACCEPTABLE!

C’est un leader né, ayant toutes les compétences requises pour sortir le sénégal du gouffre dans lequel il se trouve présentement.

On s’achemine lentement mais inéluctablement vers 2012 et idy doit se mettre en tête, qu’il reste et demeure toujours présent dans le coeur de beaucoup de nos compatriotes sénégalais d’ici et de la diaspora, qui ont la forte conviction qu’il est l’homme de situation.

Par conséquent,on l’invite à ne pas se focaliser sur le « gisement naturel » constitué du noyau PDS et ses « satélites ».Il doit sortir de son mutisme et remobiliser afin raviver la flamme militante.

Bigmeums

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LECTURE TRANSVERSALE.

Posté par idy012 le 31 mars 2009

bm2Le 22 mars 2009 à vécu et le peuple a tranché. Reprenant ainsi un droit qui lui est dévolu : la souveraineté.
A lui donc le pouvoir de décider qui serait minoritaire ou majoritaire. Un devoir civique exercé en toute sérénité, sûr de sa force de dissuasion. Un comportement qui renseigne sur sa maturité citoyenne et politique, démontrant ainsi une redoutable capacité de survie.
GATHIEE GALLAMA HOMO SENEGALENSIS !!
Beaucoup de lectures ont été étalées depuis que la victoire a choisi son camp, des plus pertinentes aux plus loufoques, voire, surréalistes. Nul besoin d’être expert pour savoir que la principale leçon politique à tirer de ces joutes électorales, est que l’ UNION a prévalu sur la DECHIRURE.
Monsieur le Président de la République, par ailleurs Secrétaire National du PDS a bien décodé le message, à en croire l’acte posé en conseil des ministres du jeudi 26/03/2009.
En effet, un signal fort en direction des population dakaroise en général mais celle riveraine de rebeuss en particulier, vient d’être lancé .
Il a consisté à abandonner le projet de construction d’une cité des affaires sur le site du stade Assane Diouf qui sera réhabilité dans ses fonctions d’origine.
Un projet estimé à 100 milliards de francs CFA abandonné dans le seul but de répondre à une demande sociale et ce, dans un contexte de crise financière mondiale, marqué par la raréfaction de l’investissement privé. Les conséquences de cet acte sont incalculables sur le plan bilatéral et multilatéral.
Que l’on comprenne bien le sens de cet acte : on ne peut pas vouloir une chose et son contraire.
Je m’explique : le création de richesse nécessite des ressources internes et externes. L’on sait que l’investissement privé national n’est pas en mesure de résorber le nombre de demandeurs d’emploi sans cesse croissant, où donc trouver des fonds additionnels si ce n’est de l’étranger ?
Que l’on ne vienne pas demain, crier sur les toits que rien n’a été fait pour les populations, ce serait malhonnête.
Aussi, le temps presse et l’horizon s’ouvre sur 2012.
Après ce clin d’œil en direction des populations, une réponse politique immédiate s’impose qui se doit d’être traduit par un changement radical de discours, de méthode avec une approche intégrant le facteur humain ; c’est – à – dire, plaçant la population sénégalaise au centre de toute orientation politique, sociale et économique.
Pour ce faire, les formations politiques doivent repenser la forme de militantisme jusque là promue. L’absence de démocratie interne peut mener à l’anarchie synonyme de chaos ; éviter l’apathie en s’imprégnant des réalités de la population au quotidien et de manière constante. Surtout , leur tenir un langage de vérité vérifiable en temps réel.
S’ADAPTER OU DISPARAITRE.
A bon entendeur,
Mamadou Alassane WAGUE

Publié dans LECTURE TRANSVERSALE, POLITIQUE | 4 Commentaires »

ENTRE LES LIGNES

Posté par idy012 le 24 mars 2009

bm2 idy.jpg A la suite de mon analyse datée  la veille du scrutin ,le 18 Mars 2009,je reviens vers vous non pas pour tirer un bilan, ce qui est encore trop tôt, mais pour décoder à chaud les tendances qui se sont dégagées de façon globale sur l’étendue du territoire sénégalais.  Les sénégalais confirment ce que tout le monde  savait déjà : Le régime du Parti Démocratique Sénégalais s’essouffle.  L’opposition amenée par une large coalition s’apprête à s’installer aux commandes des collectivités locales dans leur grande majorité ;ce qui ne se fera pas sans anicroches quand on sait les combinaisons nécessaires à la désignation d’un maire.  Bref ,la vraie guerre vient sans doute de commencer… J’invite par ailleurs ceux qui ce délectent de cette déroute BLEUE à un peu plus de retenue car un lion est blessé… 

Une nouvelle carte politique va certainement être redessinée suite à ce « séisme » dont l’onde de choc n’a pas encore fini d’étendre son ampleur.

Je suis à peu près sûr et certain que Me WADE prépare sereinement la RIPOSTE non pas en direction de ses adversaires mais en direction de ses propres partisans laminés pour la plupart d’entres eux. Une faute lourde se paie par une sanction lourde ,à moins que…les voies d’Allah Soubhana ouatallah sont impénétrables!!!  Je l’ai dit, le mérite de ces consultations entre autres ,aura été de redéfinir les rapports de force entre les différents acteurs de la scène politique. La réalité étant ce qu’elle est ,il faudra en tirer toutes les conséquences. Pour moi qui ai toujours pressenti les retrouvailles entre le REEWMI et le PDS ,moments qui ont été le déclic de mon engagement au côté Mr Idrissa SECK, la messe est dite:   La décrystalisation des actifs détenus par lui jusque là au sein du PDS vient à son heure et une reprise en main du parti. Mais une inconnue demeure:

Quel sera la réaction du Maître du Jeu

 Wait and see.

 Mamadou Alassane WAGUE

Publié dans POLITIQUE | 31 Commentaires »

Vite dit et bien dit!

Posté par idy012 le 29 septembre 2011

layka.jpg

Après lecture de l’entretien qu’il a accordé (Président Idrissa SECK) à Thierno DIALLO correspondant du journal L’OBS en France, les sénégalais sont à présent plus que jamais édifiés sur la détermination de notre Leader à tourner définitivement la page des WADE.

La tentative machiavélique de jeter à nouveau un discrédit sur Idy aura finalement été vaine.

En effet,mesurant d’abord l’impact du redéploiement des REWMISTES, dopés en cela par l’occupation de l’espace politique national et international par le Président Idrissa SECK, redoutant ensuite ses capacités de mobilisation et sachant enfin que le sieur IDY cristallise désormais tous les espoirs apparents ou cachés, les instigateurs de cet « intox » n’ont rien trouvé que de distiller de fausses informations pour justement effriter ce capital sympathie renaissant.

C’est peine perdue et ça ne marchera pas!

Et pour cause !

Au moment où nos amis de Benno peinent à s’entendre sur un dénominateur commun d’une part, les remous à l’APR et les mouvements citoyens qui montrent des signes d’essoufflement d’autre part, le Rewmi et ses alliés s’organisent méthodiquement à rassembler autour de notre mentor

une large coalition qui ferait de lui le 4 ème président de la république du Sénégal dès le premier tour!

C’est en fait le sens qu’il faille donner à ces maladroites tentatives de décrédibilisation avec la complicité de pseudo-journalistes corruptibles à souhait et qui ont fini par perdre non pas seulement toute crédibilité mais leur âme depuis 2004.

Fort heureusement, il existera toujours de véritables professionnels issus du sérail qui font honneur à cette noble corporation dont le sacerdoce reste et demeure : INFORMER JUSTE ET VRAI,contrairement à certaines brebis galeuses qui sauront se reconnaître.

Bref, le président a bien fait de remettre définitivement les pendules à l’heure et on doit s’attendre à des quantité de ragots beaucoup plus balaises les semaines à venir mais nous répondrons sereinement par

une force de propositions orientées vers la recherche de solutions consensuelles aux multiples

problèmes des sénégalais.

Le défi reste certes immense au regard des dégâts causé par le clan WADE mais pas insurmontable

pour qui connaît notre candidat!
Ils ont pour nom:
_ la réhabilitation des institutions en leur rendant  leur sacralité d’antan,

_la promotion d’une éducation de qualité en associant tous les acteurs de ce département oh combien important pour le devenir de nos espoirs de demain! ce qui aboutirait à l’éradication de grèves interminables et élèverait concomitamment le quantum horaire.
Insister sur la l’éducation et formation, c’est miser sur un nouveau type de sénégalais apte à comprendre les enjeux et défis de son époque et qui sait aussi tirer son épingle du jeu par une capacité d’adaptation dans un milieu en permanente mutation.
Insister sur la l’éducation et formation, c’est aussi prévenir un chômeur garrotté (ne sachant et ou ne pouvant rien faire), c’est enfin pourvoir tous les secteurs (secondaire en particulier) en main-d’œuvre qualifiée porteuse de croissance indispensable pour prétendre à l’émergence économique et sociale.

_la restauration du « pouvoir agricole » qui ne dépendrait plus du cycle pluviométrique mais en aidant le paysan sénégalais à se sentir acteur de bout en bout de la chaîne de production par la réelle maîtrise de l’eau et des nouvelles techniques agricoles.

_la fédération de toutes les énergies pour lutter contre toute forme de prévarication de nos maigres deniers en accentuant la législation sur l’éthique et la bonne gouvernance.
Ceci non pas pour faire plaisir à nos partenaires au développement, mais par respect à ce brave et honorifique peuple sénégalais qui a trop souffert.

La liste des priorités est très loin d’être exhaustives mais unis, déterminés et solidaires derrière Idrissa SECK, nous parviendrons à juguler le mal incha Allah!

JE VOTE IDY

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Discours du Président Idrissa Seck

Posté par idy012 le 12 septembre 2011

idy012.jpg
Militantes, Militants, Mes chers compatriotes,

Ce qui nous réunit aujourd’hui c’est le désir de servir ; servir notre pays. Car servir est le grade le plus élevé de la Seigneurie disait le Prophète : Sayyidoul Qawmi Khaadimouhoum, « le vrai seigneur de la communauté est celui qui se met à son service ». C’est aussi ce qu’a voulu enseigner Jésus en lavant les pieds de ses apôtres.

Je rentre de l’intérieur du pays encore ému par les attentes que nos frères et sœurs que j’ai rencontrés m’ont exprimées mais impressionné par le potentiel qui réside en chacun d’eux.
Je revois encore, le visage sérieux de ces Sénégalais de toutes conditions au-delà de leurs opinions politiques venus me dire et témoigner qu’en dépit des divergences et des compétitions, l’essentiel était bien ce qui nous rassemble : le Sénégal, Rewmi !
C’est cette même ferveur que je sens aujourd’hui dans cette salle.

Notre ambition est inspirée par celle qu’avait Sokhna Diarra Bousso de se mesurer aux femmes les plus vertueuses que l’histoire humaine avait portées. Ne disait-elle pas que si elle était contemporaine de Marie, mère de Jésus, et d’Aminata, mère de Mouhammad, la luminosité de sa conduite lui garantirait que leurs fils ne soient pas meilleurs que le sien ?

C’est un poème de son fils qui définit la mission que nous nous sommes assignée : briser les chaînes, (point d’asservissement ni d’injustice), répandre le mieux être, prémunir le Sénégal de tout ce qui pourrait nuire, et y drainer, par la grâce de Dieu, tous les bienfaits : Qad fakka kablaa, Qad Bassa Fadlaa, Fa-d-Durru Wallâ, Wa-n-naf’ou Jâ’i.

Cette mission, nous ne pouvons la réussir que dans le rassemblement et la foi en notre potentiel et en nous-mêmes.

Car, nous, Africains, devons d’abord nous souvenir que l’Homme apparut chez nous. Que nous sommes des seigneurs, dotés d’aptitudes exceptionnelles comme le prouvent l’invention de l’écriture et des mathématiques. Nous avons inventé le premier Etat de l’histoire humaine sur les bords du Nil. Nous avons produit il y a huit siècles, la charte du Kurukan Fuga, une charte de bonne gouvernance démocratique et de vertu dans la conduite des affaires publiques. Nous avons survécu à l’esclavage et à la colonisation et brisé les chaines de l’apartheid en Afrique du Sud.

Le fils d’un des nôtres dirige la première puissance du Monde. Il nous faut absolument briser tout complexe inhibant. Cheikh Anta Diop l’avait compris en réunissant tous les arguments scientifiques, pour ancrer dans l’esprit de l’homme africain que rien n’est perdu. Nous pouvons encore renouer avec notre glorieuse histoire.

En effet, rien ne peut résister à la volonté de l’homme Bou améé Yitté té Dogou, Himmatoul Insânî qâhiratoun ‘alâ jamî’il akwâni, nous enseigne Cheikh Ahmed Tidiane Chérif.

Les Sénégalais que j’ai rencontrés dans le Baol, le Saloum et le Cayor au cours de ces deux dernières semaines et ceux à qui je compte rendre visite dans les autres régions, en Casamance, au Fouta, à Tambacounda et Kédougou sont assurément capables de relever tous les défis dans l’unité et la concorde.

Aucune force ne doit être négligée, la vitalité de notre jeunesse comme l’expérience de nos anciens, héros de notre indépendance et mémoire de notre administration.

En fils de ce pays, Doomou Rewmi, ce travail de rassemblement de toutes les forces et de tous les potentiels que j’ai entamé, je le poursuivrai, avec votre aide, tout au long des semaines à venir, à travers l’écoute des Sénégalais.

Les enseignements que nous allons en tirer viendront nourrir le programme détaillé en cours d’élaboration que j’ai confié à l’équipe d’exception qui m’accompagne, des Sénégalais et sénégalaises de tous bords, dévoués, comme vous tous, à la cause de l’émergence de notre Sénégal.

Idrissa SECK

Le 10 septembre 2011

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

11 SEPTEMBRE 2011,

Posté par idy012 le 10 septembre 2011

11sept9.jpg11sept8.jpg11sept1.jpg11sept2.jpg11sept4.jpg11sept5.jpg11sept10.jpg11sept11.jpg13632103aab4lepresidentamericainbarackobamalorsdesa.jpg 

 

 

SOLIDAIRE AVEC LE PEUPLE DES ETATS-UNIS D’AMERIQUE, JE DIS: PLUS JAMAIS DE TELS ACTES!

AUX VICTIMES, NOUS PRIONS POUR LE REPOS DE LEUR ÂMES DANS LA PAIX DE DIEU.AMEN

 REST IN PEACE.

GOD BLESS AMERICA AND IDRISSA SECK.

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

UNITE DYNAMIQUE pour la victoire du Président Idrissa SECK au soir du 28 février 2012

Posté par idy012 le 8 septembre 2011

monpresy.jpgmonpresy.jpg monpresy.jpgmonpresy.jpgmonpresy.jpgmonpresy.jpg

L’INSTINCT DE CONSERVATION

En déclarant et revendiquant un actionnariat au sein de l’instance Libérale du PDS, notre Président Idrissa SECK avait en son temps fait rire beaucoup d’incrédules!
Mais force est de constater qu’à l’approche de la date fatidique et compte tenu d’une problable invalidation du candidat Abdoulaye WADE,des entités entières du PDS sont sur le point de déménager (TOXU).
Ce n’était qu’une question de timing et d’opportunité.En effet, compte tenu du fait que toutes les structures de mensonge contre le Président Idrissa Seck se sont écroulées au fil du temps comme un

château de carte, l’heure est maintenant aux prises de risque politiquement pesés, sous-pesés et calculés.
En dehors de WADE croulant sous le poids des années de haute lutte,qui a certe fait tout ce qu’il pouvait faire pour marquer les esprits et s’incruter dans la mémoire collective des sénégalais,que reste-t-il du Parti Démocratique Sénégalais?
Rien de rien si ce n’est un collectif de transhumants, un conglomérat de souteneurs incapables de mobiliser en dehors de leur cercle famillial ( papeu, yaye ak dom),un groupuscule de concrétins, oup!! concrétistes…s’estimant à un moment donné,plus intelligent que la plupart des Djoloffmans.
Que reste-t-il du PDS si ce n’est un parti anarchique,désorganisé et désarticulé depuis le départ du Président Idrissa SECK de la primature ce mercredi 21 avril 2004 par le décret n°2004-560.
L’heure de vérité a sonné!
L’instinct de survie et de conservation commande et inspire un retrouvaille inéluctable autour de celui par qui et avec l’effort de tous, l’alternance a pu devenir une réalité.
Le président Idrissa SECK incarne cet homme de consensus autour de qui, toutes les forces vives de la famille Libérale pourraient s’identifier d’une part,mais également toutes les force vives de la nation d’autre part.
Idrissa a le pouvoir et les capacités de redonner espoir aux 12 millions de sénégalais car ayant déjà prouvé à suffisance sa résistance à l’échec et sa combativité.
Il aura à redonner confiance aux institutions de république en rendant effectif la séparation des Pouvoirs et en redorant le blason de l’Etat terni par des manipulations en tous genres.

Par ailleurs, la visite thématique rendu à Serigne AHMA sur son exploitation agricole,renseigne une fois de plus ses aptitudes à identifier les priorités premières de notre pays.
Son sens de l’organisation et de la méthode n’étant plus à démonter, ferait le reste.
Conscient de la nécessité d’accompagner nos vaillants agriculteurs aussi bien en terme de formation, de mise à disposition de matériels agricoles accessibles mais aussi en terme de débouché local,sous-régional et international.
L’agriculture, moteur de la croissance est tout à fait possible avec le Président Idrissa SECK à la tête du Sénégal.
Sa lumineuse idée qu’a été « les grappes de convergences » atteste de ses capacités à innover pour le bénéfice exclusif de tous les terroirs du Sénégal mais le meilleur reste à venir si nous instaurons une UNITE DYNAMIQUE pour la victoire du Président Idrissa SECK au soir du 28 février 2012 in cha Allah.

JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY
JE VOTE IDY

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Dewënati

Posté par idy012 le 1 septembre 2011

Comme il est d’usage et de coutume, la fin du Ramadan reste une occasion de demander et d’accorder le pardon à tous ceux qui nous ont fait du tort ou à qui l’on a fait du tort de façon intentionnelle ou non.

A tous les lecteurs de ce blog partisan, je demande le plus grand PARDON en accordant le mien.
Dewënati à tous partisans ou adversaire.

Dewënati particulièrement à mon cher Président Idrissa SECK ,QU’ALLAH-LE-TOUT-PUISSANT agrée notre pénitence,nous comble de Bienfaits et répande sa Grâce sur le SENEGAL.

Qu’ALLAH vous accorde les moyens de mener à bien votre mission pour l’intérêt supérieur de la Nation sénégalaise, de l’afrique et du monde entier.

Amine.
Mawagué

Publié dans RELIGION, SOCIALE | Pas de Commentaire »

LEYLATOUL QADR OU LA NUIT DU DESTIN : RAPPEL ET PRIÈRES RECOMMANDÉES DURANT CETTE NUIT

Posté par idy012 le 25 août 2011

laylatoulkadr.jpg 

Laylat al-qadr est la nuit la plus bénie. Celui à qui elle échappe aura manqué un bien immense. Tout croyant désireux d’obéir à son Seigneur et d’augmenter ses bonnes actions doit faire de son mieux pour passer cette nuit dans l’adoration et l’obéissance. Si cette entreprise lui est facilitée, tous ses péchés passés lui seront pardonnés. 

 

La meilleure nuit du mois de Ramadan est la Nuit du destin ou Leylatoul Qadr, selon la parole du prophète (saws) : »Quiconque accomplit la prière de la nuit, la Nuit d’Al-Qadr avec une foi ferme et en cherchant la récompense, tous ses péchés passés lui seront pardonnés. » (Rapporté par Al-Bukhari, Muslim et d’autres d’après la narration d’Abu Hureyra.) Elle est sur la vingt-septième nuit de Ramadan selon l’avis le plus fort. Une majorité de ahadith montrent cela, y compris le hadith d’Ibn Zurr Hubaysh qui a dit : « J’ai entendu Ubay ibn Ka’b dire quand on lui a rapporté que ‘ Abdullah Ibn Mas’ud a dit : Quiconque accomplit la prière de la nuit (chaque nuit) pendant l’année trouvera la Nuit d’Al-Qadr. »

Il (Ubay ibn Ka’b) dit : « Qu’Allah (swt) lui fasse miséricorde, son intention consistait en ce que les gens ne (deviennent pas paresseux) et comptent seulement (sur une nuit). Par Celui en dehors de qui il n’y a pas de divinité digne d’adoration, c’est en effet pendant Ramadan. Et par Allah (swt) je sais quelle nuit c’est. C’est la nuit dans laquelle le messager d’Allah nous a commandé d’accomplir la Prière nocturne. Elle est la vingt-septième nuit. Elle se reconnaît au fait que le soleil se lève le le matin en brillant sans rayons. » i[ Nous l’avons certes, fait descendre [le Coran] pendant la nuit d’al-Qadr Et qui te dira ce qu’est la nuit d’al-Qadr ?La nuit d’al-Qadr est meilleure que mille mois.

La sourate énumère trois particularités de cette nuit : c’est une nuit extraordinaire : l’adoration en cette nuit vaut celle de mille mois les anges descendent, avec la permission de Dieu, de tous les côtés du ciel vers la terre, depuis le coucher du soleil jusqu’à l’aube. Dieu y inscrit la paix et la sécurité pour toutes les créatures. L’autre particularité de la sourate resulte sur le fait que Allah (swt) y cite trois fois le mot Leylatoul Khadri ( Inaa Anezal naahou fi Laylatoul Khadri, Wa maa adraaka maa Laylatoul Khadri, Laylatoul Khadri…., composé de 9 letrres dans la langue arabe, les trois Leylatoul Khadr énumerés par le saint-coran multipliés par les 9 lettres donne 27, confirmant les paroles du prophete (saws) sur sa celebration dans la 27eme nuit.

Faire des invocations

Le Prophète (PSL) a recommandé cette prière à son épouse Aïcha (qu’Allah l’agrée) qui lui avait demandé la meilleure prière à formuler si jamais elle vivait la Nuit de la Destinée : أللَّهُمَّ إنَّكَ عَفُوٌ كَرِيمٌ تُحِبُّ الْعَفْوَ فَعْفُ عَنِّي « Allahoumma innaka ‘afouwoune Karîmoune touhibboul ‘afwa fa’fou ‘annî – Seigneur, Tu es le Pardonneur, Tu aimes pardonner, alors pardonne-moi ». Le Prophète (PSL) a également recommandé aux musulmans d’accomplir cette prière-ci la Nuit de la Destinée : deux rakas et à chaque raka réciter après la fatiha sept fois la sourate Likhlâsse (le Monothéisme pur). Une fois la prière terminée, dire 70 fois : أسْتَغْفِرُاللَّه وَ أتُوبُ إِلَيْهِ « Astaghfiroullâh wa atoûbou ilayhi – Je demande pardon au Seigneur et je me repens auprès de Lui ».

Abandonner les plaisirs mondains pour s’adonner à l’adoration

Il est aussi recommandé de passer plus de temps en adoration pendant la nuit où la Nuit du Mérite est susceptible de tomber. Cela implique l’abandon de nombreux plaisirs mondains pour s’assurer que le temps est utilisé uniquement dans l’adoration d’Allah – Exalté soit-il. Cette recommandation est fondée sur le hadith suivant, rapporté par Aïcha : « Durant les dix dernières nuits du mois de Ramadan, le Prophète – paix et bénédictions sur lui – serrait son izâr (c’est-à-dire qu’il s’écartait de ses femmes dans le but d’avoir plus de temps pour l’adoration), priait toute la nuit et réveillait sa famille. » Elle dit aussi : « Le Messager d’Allah – paix et bénédictions sur lui – redoublait d’effort dans l’adoration durant les dix dernières nuits. »

 

PRIERES RECOMMANDEES POUR LA NUIT DU DESTIN
Le Coran et la tradition enseignent que c’est durant le mois de Ramadan que la Révélation Coranique fût « descendue » en la nuit sacrée entre toutes : la Nuit de la Destinée ou Laylatoul Qadr dont la date est à situer dans les dix (10) dernières nuits du mois. Pendant ces nuits, il est conseillé de prier abondamment, car, « celui qui priera pendant la nuit de Laylatoul Qadr avec foi et espérance, obtiendra le pardon de ses fautes passées » (Hadith rap-porté par Abou-Houraïra, Boukhari).

Anas rapporte ces propos du Prophète (Saw) : « les Sourates Al-kafiroune, Az-zalzalah, An-nasr équivalent chacune, en mérite, au quart du Coran. Il en est de même du verset du Trône (Ayatoul koursiyyu) ». Partant de ce hadith, il est conseillé de faire durant cette nuit, au choix, une des trois (3) prières suivantes. Et si vous faites les trois prières, cela serait encore mieux :

PRIÈRES RECOMMANDÉES

A) – 1è rakat : Fatiha + Koul yâha ayouha-alkâfiroun …
- 2è rakat : Fatiha + Koul houwa Allahou ahad …

B) – 1è rakat : Fatiha + Izâ zoulzilatil ard’ zilzalâha …
- 2è rakat : Fatiha + Izajâ anasroullahi walfâa touh’ …

C) – 1è rakat : Fatiha + Ayatoul koursiyyu …
- 2è rakat : Fatiha + Amana Rassoulou-bîmâa ounzila ….

Les « plus courageux (ses) » pourraient faire, en plus, la prière suivante pour se protéger et protéger leur famille contre toute adversité et contre Satan le lapidé :

- 1è rakat : Fatiha + 41 fois koul a-ouzou birabil falaqi …
- 2è rakat : Fatiha + 41 fois koul a-ouzou birabin-nassi …

Après ces prières, vous pourrez faire ces quelques douas ci dessus :

1) A ouzou bi-lahi mina chaytâni radjim, Bismillahi Rahmanir Ra- him. : 1 fois
2) Récitation de la Sourate « fatiha » en entier :7 fois
3) Astaghfiroullah :100 fois
4) (Sallatoul fatihi) : Allahouma salli ala saydina Mouhammadin’il fatihi, lima oughliha wal hâtimi, lima sabaha nâssiril akhi bil akhi, wal hâdi ilâ sirâtikal moustahimi, wa ala âlihi hakha-khadrihi, wa mihdârihi azim: 20 fois

5) (Souratoul Qadri) :
Bismillahi Rahmanir-Rahim, Inna anzalnahou fi laylatil Qadr, wamâ ad’raka malaylatoul Qadr, laylatoul Qadri khaîroun mine alfichahr, tana’zalou Malâikatou wa Rouhou fîha bi-iznirabihi mine koulli amrine, sallamoune hiya khataa mat’la il fadjri: 27 fois

6) Allahouma innaka afouwoune, karimoune touhiboul afwa, fahfou-annî : 70 fois
7) Lâ illaha illa-lah wahdahou lâ charika-lahou, lahoul moulkou wa lahoul hamdou, youhyi wa youmîtou wa houwa alla kouli chay’ inn khadir: 100 fois
8) Rabanâ atina fi douniyâ hassanatane, wa fil akhirati hassanatane, wa khinâ azâban-nâr: 7 fois
9) Innalâha wa malâ’ ikatahou, yous’aloûna alanabihi, yâ ayou alla- zina âmanou, sallou alayhi wa sallimou tasliman, sallalahou ta’ la alayhi wa alâ âlihi wa sahbihi wa sallima taslima: 1 fois
10) Soub’hâna rabika rabil izati amâ yassifoûna, wa salâmou alal moursalîna, wal ham-doulillahi rabil âlamîne : 1 fois

(enfin) faire ses vœux et

a- réciter la sourate « fatiha » en entier : 1 fois
b- réciter « Allahouma salli alâ sayyidina mouhammadine, wa alâ âlihi wa sahbihi wa sallima taslîma » : 1 fois

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Directive du khalife à Wade zappée par la RTS.

Posté par idy012 le 23 août 2011

sergnecheikhmatyleye.jpg 

Un pan du discours du Khalif général des mourides que la Rts n’a pas jugé nécessaire de diffuser c’est celui où Cheikh Sidy Macktar Mbacké rappelle à son invité ce qui fait un bon talibé mouride.

C’est Hizbut Tarkhiya Tv qui a diffusé ce passage repris par Le Quotidien parcouru par Leral.net. Dans ce passage.

 Le Khalif dit à Wade :

 «Quelqu’un qui se réclame disciple de Serigne Touba doit d’abord suivre à la lettre les enseignements de Dieu, de son Prophète Mohamed (Psl) et de Serigne Touba Khadimou Rassoul. Il doit aussi renoncer à toute chose qui peut susciter une controverse, voire des polémiques. Un talibé doit toujours avoir la capacité de lever les équivoques. Mieux vaut la paix que les malentendus. Les malentendus peuvent être sources de conflit et la paix est préférable à l’antagonisme ».


Rapportant les propos qu’avait tenus, dans le passé, le fondateur du mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba, à l’endroit d’un certain Samba Laobé Fall, le marabout dira :

«Un dirigeant n’est qu’un mandataire du peuple. Un chef d’Etat doit être conscient du fait que Dieu l’a choisi au détriment des autres. Et aucun pouvoir n’est éternel.»

Dans ses prêches, le marabout avait demandé à Me Abdoulaye Wade de suivre les enseignements du Prophète Mouhamed (Psl), donc de Serigne Touba Khadimou Rassoul et d’œuvrer pour un Sénégal de paix. Ce qui fait dire à plus d’uns que le Khalif des mourides demande dans un langage codé à Wade de renoncer à sa candidature tant controversée.

Source: Le Quotidien

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Les « SHARING INFORMATIONS » de l’Union européenne

Posté par idy012 le 10 août 2011

unioneuropeendrapeau.jpg

IDRISSA SECK bien coté à l’Union européenne.

  

Il est peint comme l’homme politique le moins présent et le moins constant au Sénégal, mais pour la plupart des missions diplomatiques de l’Union européenne,  IDRISSA SECK a une longueur d’avance sur l’opposition, sur bien des sujets.

 L’ancien Premier ministre IDRISSA SECK est bien parti.

 Pour la course à la succession de Me WADE en 2012, il part avec une longueur d’avance sur ses adversaires de l’opposition. C’est ce qui ressort  des comptes-rendus disponibles dans les boîtes « sharing informations » des représentations diplomatiques des pays de l’Union européenne (Ue).C’est dans ces boîtes que sont répertoriés les renseignements et les informations partagées par les pays membres de l’Union.

Des diplomates ayant visité ces boîtes rapportent que le Mouvement du 23 juin (M23) et les autres contestataires de la validité de la candidature de Wade en 2012 n’ont fait que suivre un vieux débat agité par l’ancien Sherpa (Idrissa Seck) du chef de l’Etat et actuel maire de Thiès. »Ces représentations diplomatiques ont édifié leurs pays respectifs sur la question et ses derniers développements, tout en soulignant que les arguments du M23 et ceux de tous les autres contestataires ont été soutenus par IDRISSA SECK dans le passé »,souffle-t-on.

Devant cette situation, des diplomates ont conclu à une victoire d’Idrissa Seck avant la lettre en ce sens qu’il est considéré comme celui qui donne le ton et alimente les débats au sein de l’opposition. D’ailleurs, on rappelle le courage dont il a fait montre en acceptant de poser le débat sur l’irrecevabilité de la candidature de Wade dans l’instance dirigeante de Parti Démocratique Sénégalais (PDS),le Comité Directeur.

Dans leur conclusion, la plupart des diplomates sont d’avis que cette avance d’Idrissa Seck peut constituer un atout majeur pour lui si le Conseil constitutionnel venait à invalider la candidature du candidat de l’AST (Alliance Sopi pour Toujours).Non seulement il serait nanti d’une bonne lecture politique, mais il se positionnerait comme l’acteur principal et père de la défaite de la dévolution monarchique du pouvoir. Un projet qu’il a commencé à combattre en 2005, au moment de sa descente aux enfers.

Seulement, il reste à savoir si ce gain politique sur le plan des idées va influer sur le résultat du scrutin au cas où le Président Wade serait déclaré forfait par les cinq sages (Juges constitutionnels).

Dans les « sharing informations », la fin mouvementée du premier semestre de l’année 2011 occupe une bonne place. Les diplomates de l’Ue pensent que cette période a dopé l’ardeur des hommes politiques sénégalais et aussi celle des membres de la société civile.

Ils rappellent en permanence dans leurs notes la journée du 23 juin qui a enregistré des manifestations contre le projet de modification de la Constitution proposé par le Président de la République.

L’inquiétude des représentants de l’Ue s’explique par le fait que la tension monte quotidiennement alors que le pays est à sept mois de l’élection présidentielle.

SOURCE : L’OBS NDIAGA NDIAYE

Publié dans ACTUALITE DU JOUR | 2 Commentaires »

LE DERNIER COUP DE BLUFF!

Posté par idy012 le 3 août 2011

toubadiakk.jpgwadepr.jpg 

Jamais depuis la création de ce blog, je n’ai eu à me prononcer sur le comportement des religieux de ce pays en général, les « Tarikhas » en particulier.  Je ne reviendrais pas sur l’historique des relations entre le « Serigne » communément appelé Marabout en Afrique au sud du Sahara, et le « Talibé » ou apprenant, élève, serviteur etc… Le soin en sera  laissé aux éminents historiens. 

Toujours est -il que ces relations du point de vue profane, sont empreintes d’un profond respect qui frise l’idolâtrie. Nous sommes (sénégalais) connus pour aimer les raccourcis. 

Eh oui! En lieu et place d’une pratique perso de la religion, nous préférons se réfugier derrière une connaissance ou un grand « ami » du Créateur et ce, dans le but bénéficier de la Félicité ici bas et au-delà. Thiey Yallah! 

 Le prétexte de cette incursion sur ce terrain glissant, est la visite effectuée par le chef de l’Etat, Abdoulaye WADE à Touba-La-Sainte.  Le renouvellement du pacte d’allégeance du talibé et la sollicitation des prières sont convoqués pour motiver ce déplacement du 29 juillet 2011. 

 Cerise sur le gâteau, un conte de fée est narré pour capter l’émotion Mouride par le biais du Saint Homme, Cheikh Saliou MBACKE ( Qu’Allah dans sa bonté et sa miséricorde l’auréole de sa puissante Lumière). Ceux qui pensent qu’il est en quête d’un « ndigueul » se détrompe! 

Le Chef de l’Etat sortant est entrain de mener son monde en bateau. C’est son dernier coup de bluff. 

 En effet, je suis de ceux qui pensent qu’il ne va pas se présenter en 2012 pour plusieurs raisons.  D’abord, son âge avancé avec tout le respect dû à cette catégorie de personne. 

Ensuite, il n’est pas besoin d’être un devin pour imaginer la pression des chancelleries occidentales qui estiment, malgré la réserve qui sied à leur posture, suffisants ses deux mandats afin de ne pas se retrouver dans une situation identique à l’Ivoirienne. 

Toujours et encore, cette autre pression populaire qui s’est accentuée ( bien qu’on observe un semblant accalmie ses derniers temps), semble être une épée de Damoclès suspendue sur la tête des tenants du pouvoir car le ressac d’un Tsunami plus destructeur que celui des 23 et 27 juin, est toujours possible. Sa préoccupation actuelle est tenir bien en laisse la meute dont les Pitbulls du comité directeur. 

   Annoncer avant l’heure sa candidature, est gage de stabilité au sein de son propre camp et au niveau de l’Etat qu’il dirige ; en attendant qu’on s’achemine inéluctablement vers les échéances électorales fastidieuses et fatidiques de 2012.   

Alors quid de l’héritage du PDS?

Une lutte fratricide ou cette impulsion intérieure qui détermine certains comportements immuables propres aux individus d’une même espèce dénommée : instinct ( de conservation)? 

Publié dans ACTUALITE DU JOUR | Pas de Commentaire »

LE PHOENIX

Posté par idy012 le 29 juillet 2011

tn1.jpgphoenixrising.jpg     

La visite rendue par son Excellence, l’ambassadeur de France au Sénégal, Nicolas NORMAND à Monsieur Idrissa SECK, suscite moult interrogations et inquiétudes de part et d’autre. 

Pourquoi le choix porté sur notre Leader? En quoi cette visite peut-elle être inquiétante ou poser un souci pour les multiples acteurs de la scène politique et au premier desquels, le chef de l’Etat? 

 La France, ce partenaire traditionnel et éminemment stratégique du Sénégal, suit avec une attention soutenue l’évolution des rapports de force sur le terrain aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale. 

En bon stratège, elle sait prévoir et se doit d’anticiper. 

On a certes remarqué l’émergence de nouveaux acteurs sur la scène politique porteurs d’idées nouvelles basées sur la notion de citoyenneté et incarné par le NTS (Nouveau Type de Sénégalais). 

Ces actions et discours appelant à la Responsabilité Citoyenne, sont au demeurant salutaires mais ne peuvent en aucun cas se substituer aux professionnels de la chose Politique. 

 Consciente de cette donne fondamentale, la France a finalement fait un choix judicieux et porteur. 

 En effet, qui a été le premier à alerter l’opinion publique nationale et internationale du funeste projet de dévolution dynastique du pouvoir ? 

 Qui a le premier combattu ce projet scientifiquement, politiquement et méthodiquement planifié? 

 Qui en a le plus souffert physiquement, moralement, politiquement? 

  Idrissa SECK, tel un PHOENIX, a su renaître, se relever, se défendre et se battre pour être deuxième lors des dernières joutes présidentielles. 

Je ne me lasserais de le répéter jusqu’à ce qu’une autre source statistique vienne me contredire. 

 Quatre ministres d’Etat, des centaines de millions injectés et le débauchage d’un vieux lion édenté n’auront pas suffit à détourner la confiance des vaillants Cayoriens et Thiessois placée en cet homme. 

Jamais, à ma connaissance, homme politique sénégalais n’a  aussi brillamment et héroïquement réussi à conserver intacte sa base. 

 Suffisant pour que la France et les observateurs avertis, misent sur le Phœnix

Nos partenaires au développement ne sont pas dupent et savent bien discerner la « copie » de « l’original ». 

 Les leaders de BENNO et du M23 ont incontestablement du  mérite, car ayant participé de manière décisive à l’alternance et à la bonne santé de notre démocratie mais ils savent très bien par expérience que faire un choix reste et demeure difficile. 

L‘entretien qu’il a accordé au plénipotentiaire français ne doit en aucun cas être perçu comme une menace au sein de l’opposition. 

La France et nos partenaires de l’UE font simplement de la diplomatie préventive (les relents de la guerre en Côte d’ivoire), le Sénégal étant l’une des rares nations de la sous-régions où règne un certaine stabilité. 

Cette diplomatie doit s’appuyer sur les acteurs qui animent justement cette vie politique à quelques 7 mois des joutes électorales. 

Il faut reconnaître aussi que la candidature mûrie avant l’heure et anticonstitutionnelle du Président WADE sortant, ne favorise guère un climat d’apaisement. 

Par ailleurs, les craintes du pouvoir me semblent justifiées. 

En effet, cette visite crédibilise d’avantage la thèse du lâchage des Wades par le principal soutien qu’est  justement cette France qui a su comprendre les vraies motivations du Président sortant. 

Cette France qui semble écouter la vox populi à travers les journées épiques du 23 et 27 juin 2011 suivies de la riposte du 23 juillet 2011. 

Je profite d’ailleurs de ma tribune pour féliciter vivement le Président Idrissa SECK qui y a pris part, démontrant ainsi sa détermination à abréger la souffrance de la majorité des Sénégalaises et Sénégalais. 

Le peuple sénégalais qui a trop souffert de cette gestion clanique et partisane des affaires de l’Etat depuis maintenant 11 années, s’est dit: STOP, BASTA!! ça suffit!! 

 Enfin, sachant ce peuple déterminé à ne pas lâcher du lest, le pouvoir enclin à confisquer cette légitimité populaire, la France sait bien que la vague du Printemps Arabe qui a emporté Ben Ali et Hosni Moubarak, pourrait bien déferlé sur nos côtes. 

Comme en 2007, nous y croyons toujours! 

 alou1.jpgmamadoualassane.wague@facebook.com

Publié dans ACTUALITE DU JOUR, POLITIQUE | 6 Commentaires »

1234
 

Le blog de Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bloc-notes de Raoul d'Andrésy
| Social Democratic Union / U...
| Kitoka Moke Mutondo