DECRYPTAGE

Posté par idy012 le 6 avril 2009

Les réactions n’ont pas manqué suite au discours du Chef de l’Etat tenu la veille de la commémoration de notre accession à l’indépendance. Cet adresse à la nation liée à un calendrier républicain, intervient dans un contexte particulier: C’est le premier discours post-électoral.

Un discours empreint de sincérité, n’en déplaise aux nihilistes de la trempe de Moussa SARR (Ligue Démocratique) et ses acolytes.

Le chef de l’état entame son discours par un vibrant hommage rendu à nos émérites et vaillants aïeuls sans qui, notre cher SENEGAL ne serait ce qu’il représente sur la scène internationale, Maître WADE, par sa voix exprime, la reconnaissance éternelle du peuple à nos valeureux résistants qui ont dit NON à l’asservissement colonial. Sans omettre les pères fondateurs de notre ETAT qui ont jeté les fondements de notre organisation politique, économique et sociale.

Tirant ses conclusions de la situation politique et sociale post-électorale, le chef de l’Etat annonce de grandes mutations avec une priorité affectée à la satisfaction de la DEMANDE SOCIALE et à un « besoin de changement réel dans la gouvernance ».L’OPPOSITION est mise face à sa responsabilité suite à son appel à la cohésion dans l’intérêt exclusif de la nation.

Beaucoup d’efforts ont certes été consentis hélas, impactés par une crise énergétique et financière dont nous subissons encore les contre-coups.

Le président a davantage acquis « la conviction qu’il doit écouter les populations, faire plus et mieux ».

Je le crois sincère lorsqu’il dit avoir compris la sens du vote de la population et « érige » en sur-priorité sa politique en direction de la JEUNESSE, parce que je cite : « mesurant pleinement leurs attentes et leur espoirs en matière d’éducation, de formation et d’emploi ».

Son excellence Maître Aboulaye WADE insiste sur l’éducation et la formation qui occupent une place prépondérante pour un mieux-être de ce segment essentiel de notre population car étant à cheval entre le présent et le futur.

Les décideurs de demain, c’est à mon avis, une jeunesse saine de corps et d’esprit, intelligente et bien formée sachant décrypter la moindre mutation afin de mieux appréhender les défis de son temps.

Pour ce faire, le président compte sur toutes les forces vives de ce pays, principalement les ENSEIGNANTS qui demeurent au cœur du dispositif.

La poursuite du dialogue entre tous les acteurs ( Etat, enseignants, élèves, parent d’élèves, etc..) de l’école est un impératif pour espérer compter parmis les nations émergentes.

Il faut être animé d’un esprit de sacrifice soutenu par un patriotisme sans faille pour relever ce défi.

Il annonce précisément dans le domaine de l’emploi, des perspectives très intéressantes à court terme dont les plus en vues géographiquement parlant, sont concentrées au Sénégal oriental.

la création de l’Observatoire National de l’Emploi et des Qualifications professionnelles chargé de faire l’étude prévisionnelle des besoins et une évaluation des statistiques recueillies afin de cerner définitivement cet épineux problème qu’est le CHOMAGE, est, à mon sens, une très bonne initiative.

En effet, effectuer des études préalables sur le sujet pour avoir une meilleure visibilité des actions à entreprendre afin de mieux asseoir des actions pérennes, me semble nécessaire.

Sur le plan énergétique, les projections sont plus que lumineuses. Je ne m’étendrais pas sur le sujet sachant que ce secteur vital est au cœur de toutes les priorités.

En bref, l’espoir est permis.

Mamadou Alassane WAGUE

bigmums76@yahoo.fr

http://idy012.unblog.fr

Publié dans DECRYPTAGE, POLITIQUE | 3 Commentaires »

LA CAUSE EST ENTENDUE.

Posté par idy012 le 3 avril 2009

Son excellence, Maître Abdoulaye WADE, Président de la République du Sénégal par ailleurs, Secrétaire national du PDS a, me semble-t-il, répondu favorablement à ma quête d’unité élargie à l’ensemble de la mouvance présidentielle.

En effet, à en croire le sérieux « quotidien » de la place, l’annonce du retour de Monsieur Idrissa SECK faite hier en conseil des ministres, est la meilleure réponse face à ceux qui se délectent encore d’une pseudo-défaite de la coalition Sopi. En ayant l’intention de déléguer la direction politique du PDS ,WADE lance non seulement un signal fort en direction de l’opposition mais aussi à tous ceux qui partagent sa vision. L’union fait la force à t-on coutume de dire. Et c’est d’autant plus vrai vu le contexte actuel. Je l’ai dit et le redit encore : la retrouvaille de la grande famille libérale est plus qu’une nécessité, elle est vitale et inéluctable si l’on veut parachever l’œuvre et les ambitions nobles déjà entamés par le président de la république. Il nous faut donc trouver un consensus autour de quelqu’un qui soit capable de redorer le blason du SOPI « manaam kou dëgge daathe ».

Disposant de tous les Curriculum Vitae remis à jour, le président est à même de sélectionner le meilleur profil requis pour ce poste hautement stratégique.

Espérons que le choix se fera sur des critères objectifs et par une sélection rigoureuse qui fera apparaître les contours de celui qui fera l’affaire.

L’espoir doit renaître pour les sénégalais.

Ayant déjà prouvé sa résistance à l’échec et sa combativité, Idy dispose en outre d’atouts majeurs:

1/ Etant l’un des rares candidats à pouvoir faire l’unanimité au sein du parti eu égard à son background, sinon, à pouvoir fédérer la majorité présidentielle autour de sa personne.

2/ Ayant le faculté à concevoir et à réaliser un plan d’action stratégique qui permettra de développer un cadre de réflexion pour une meilleure appréhension des missions et orientations à venir au sein de la mouvance présidentielle.

3/ Ayant une capacité d’organisation et un sens du contact inégalable.

Néanmoins ,il se devra d’intégrer deux facteurs essentiels pour mener à bien ses futures fonctions que sont : DISPONIBILITE ET FLEXIBILITE

L’enjeu pour le chef de l’Etat est double: Redonner espoir aux millions de Sénégalais et léguer à la postérité l’image d’un Homme d’Etat ayant écrit en lettre d’or, l’une des belles pages de notre histoire contemporaine.

UN POUR TOUS,TOUS POUR UN.

Mamadou Alassane WAGUE

MA PENSEE

Publié dans LA CAUSE EST ENTENDUE., POLITIQUE | 2 Commentaires »

RE-POST OU RIPOSTE?

Posté par idy012 le 2 avril 2009

10000181p.jpgSPECIAL THANKS à « DEUM BI » ET « LE PATRIOTE » sans oublier Makhète, Chifo ,The DON,AssDiouf,Madiama et à tous ceux qui participent d’une façon ou d’une autre à ce blog ouvert au débat d’idée contradictoire mais instructif et constructif. NO LIMIT.

Heureusement vous avez emprunté le terme « Accusé ».N’étant point juriste, il me semble qu’il existe un principe sacro-saint en droit qui dispose que toute personne accusée est présumée innocente et ce,jusqu’à ce qu’un tribunal établisse la preuve de sa culpabilité. Que je sache ,DAME JUSTICE s’est en partie prononcée sur ces prétendues malversations dont il me paraît inutile d’y revenir ,car cet histoire est déjà finie. L’histoire retiendra que IDY a vaincu une horde de diffamateurs ,de dénonciateurs, de calomniateurs et de délateurs. Nul n’est mon intention de remuer le couteau dans la plaie;le seul maître-mot reste:L’ UNITE.
Seulement, il faut avoir l’honnêteté intellectuelle de reconnaître que Idissa SECK a le profil de la charge. Nous ne mettons pas en doute la compétence des leaders de l’opposition dite « significative », seulement, le temps est venu de céder la place à une jeunesse audacieuse et porteuse d’idées novatrices adaptées au contexte actuel. Nous devons faire face à cette forme de contestation qui privilégie un discours radical du genre « NA DEM NA DEMADEMA DEM ».Certes, l’actuel occupant du palais Roume quittera bien le pouvoir un jour ou l’autre, mais qui de l’opposition ou du camp Sopiste aura les coudées franches pour la succession prévue en 2012?
 » CLEAN » doit être le potentiel successeur, je suis tout à d’accord avec vous. Un homme PROPRE « SET WEECC » comme  » LIRR BOUY DOGUA DIOUDOU » dites-vous!!!
Ce serait l’idéal.
Malheureusement « L’IDEAL » n’existe pas en ce bas monde. Le PARFAIT s’assimile au Divin.On est d’avis qu’il faudra désormais exercer cet activité ( politique ) AUTREMENT en intégrant le facteur HUMAIN qui sera au centre de toute décision.
Mon mentor n’est pas le messie ,il incarne de par son parcours, le courage et la dignité , victime certes de ses ambitions incomprises car non assimilable par un non initié. Etre exempt de reproches n’est pas le seul critère requis pour occuper la station suprême;des facteurs endogènes/exogènes entrent aussi en lice et qui se dévoileront au fil du temps. Le respect mutuel doit primer sachant que tous ceux qui s’agitent, le font pour le bien exclusif du pays.
Les forces en conflit ont en commun la redoutable tâche à trouver un profil consensuel autour duquel, tous les militants feront bloc d’ici 2012.L’appel que nous lançons en direction du Secrétaire National du PDS par ailleurs, parrain de la Coalition Sopi est celui-ci : LE CHOIX JUDICIEUX DANS L’UNITE.
PEUNDEU BI WOURI NA,LEEPE LEER NA KHAM NAGNOU LEGUI KAAN MOY KAAN.
Mamadou Alassane WAGUE

10000181p.jpg

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

Le blog de Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bloc-notes de Raoul d'Andrésy
| Social Democratic Union / U...
| Kitoka Moke Mutondo