• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

LE PARCOURS DU COMBATTANT.

Posté par idy012 le 2 octobre 2010

idy1IDY2Prezy 

Nul est mon intention de remuer le couteau dans la plaie, cette chronologie pour simplement rappeler avec humilité, le parcours d’un digne fils de ce pays qui a eu le seul tort d’étaler son savoir-faire et être le seul à briller par les nuits noires et ce, grâce à la volonté du Seul Décideur, le Scelleur des destins et des destinées, celui à qui sied les termes tant usités tels que: par la volonté du C… ou pouvoir discrétionnaire etc…
Je veux pour faire simple et concis, faire un clin d’œil à Allah-Le- Puissant par qui nous sommes et qui reste bon gré et malgré,le SEUL ET UNIQUE  DECIDEUR DE TOUTE DESTINEE.

Soyons par conséquent humbles aussi bien dans la victoire que dans la défaite, la dualité tant convoquée, est elle-même un élément constitutif de la Création.

La cabale démarre le :

le 21 avril 2004

par le décret n°2004-560, Idrissa Seck quitte la station primatoriale,
 
le 18 mai 2005,une bande de fous déverse sur sa villa au Point E, des œufs, des tripes pourries.

le 5 juin 2005,le PR A.WADE ,à travers le magazine Jeune Afrique n°2317 impute à Idrissa Seck un déboursement de 40 milliards et parle d’un gap qui a endetté l’Etat à cause d’engagements des ressources pour les exercices budgétaires 2005 et 2006.

13 juillet 2005, Idrissa Seck se défend : «Jusqu’à l’extinction du soleil, aucun centime de détourné ne pourra m’être reproché.»

 Le 14 juillet 2005

Conférence de presse à son domicile au Point E : sur la prison  «ce qui est mauvais, c’est d’y aller en ayant tort». Et qui plus est, soutient-il, y aller «du fait de l’arbitraire, c’est un raccourci vers le palais»

 LA DESCENTE AUX ENFERS

le 15 juillet 2005,cap vers la Division des investigations criminelles (Dic)

LA FORMIDABLE MACHINE ETATIQUE EN MARCHE!

le 21 juillet 2005

La dé-classification du Rapport de l’Inspection générale d’Etat (Ige), décidée par le Président WADE

22 juillet 2005

Sortie de son premier Cd, «Lui et Moi».

le 23 juillet 2005

convocation de Idrissa Seck par la doyenne des juges, Seynabou Ndiaye Diakhaté pour notification de son inculpation pour atteinte à la sûreté de l’Etat et à la défense nationale.

Et le même jour, la porte de la prison s’ouvre pour accueillir IDRISSA SECK,

Conférence de presse de Macky Sall Premier ministre, la rencontre du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangère, Cheikh Tidiane Gadio avec les diplomates accrédités à Dakar.
Le 3 août 2005

Les députés votent d’une résolution pour faire comparaître Idrissa Seck devant la Haute cour de Justice (la résolution est passée pour un quorum qui n’a pas été atteint) .

le 5 août 2005

Exclusion de Idrissa Seck du Pds pour activités fractionnistes et comparait à nouveau devant la Commission d’instruction de la Hcj ; il est inculpé dans le cadre des travaux de Thiès.

le 17 octobre 2005

Un autre délit lui est imputé par la doyenne des juges, Seynabou Ndiaye Diakhaté: sortie irrégulière de correspondances

le 20 janvier 2006, par Mme Seynabou Ndiaye Diakhaté, la doyenne des juges d’instruction, qui communique un non-lieu partiel pour l’ex-Pm, dans les délits d’atteinte à la sûreté de l’Etat et à la défense nationale.

Le 21 janvier, la doyenne des juges prononce le non-lieu pour ce qui concerne les accusations d’atteinte à la sûreté de l’Etat et à la défense nationale.

Le 7 février 2006, la porte de la prison s’ouvre, vers 17 heures pour laisser passer l’ex-Pm, cela suite à l’arrêt n°4 du 7 février 2006 rendu par la Commission d’instruction de la Hcj.

Les premiers mots de Idrissa Seck, après environ 6 mois de détention :

 «C’est avec une conscience calme que je suis entré dans cette épreuve. C’est avec une conscience calme que j’en sors et je convoite de Dieu la sérénité, l’endurance, la capacité de dépassement qu’exige la mission que je me suis assignée : servir le Sénégal. Car rien ne me pèse plus lourd que les difficultés auxquelles notre pays est confronté et rien ne fera obstacle à mon ambition et à ma volonté de le servir.»

« Ma parole est simple et invariable »
C’est la propagande adverse qui sera abaissée et ma parole élevée.
« La stratégie politique, c’est dire les choses au moment où il faut les dire. Aucune pression ne me fera changer ma stratégie de communication. Je communiquerai aux Sénégalais et ils m’entendront.
Le moment venu.»

«L’arbre qui tombe fait beaucoup de bruit, mais la forêt qui pousse, on ne l’entend pas.»

Passé au laminoir, je suis convaincu que vous en êtes sorti plus fort, plus brillant que jamais et prêt à relever enfin les défis qui interpellent le peuple sénégalais.

TOGETHER,YOU WIN.

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

Le blog de Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bloc-notes de Raoul d'Andrésy
| Social Democratic Union / U...
| Kitoka Moke Mutondo