• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 29 juillet 2011

LE PHOENIX

Posté par idy012 le 29 juillet 2011

tn1.jpgphoenixrising.jpg     

La visite rendue par son Excellence, l’ambassadeur de France au Sénégal, Nicolas NORMAND à Monsieur Idrissa SECK, suscite moult interrogations et inquiétudes de part et d’autre. 

Pourquoi le choix porté sur notre Leader? En quoi cette visite peut-elle être inquiétante ou poser un souci pour les multiples acteurs de la scène politique et au premier desquels, le chef de l’Etat? 

 La France, ce partenaire traditionnel et éminemment stratégique du Sénégal, suit avec une attention soutenue l’évolution des rapports de force sur le terrain aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale. 

En bon stratège, elle sait prévoir et se doit d’anticiper. 

On a certes remarqué l’émergence de nouveaux acteurs sur la scène politique porteurs d’idées nouvelles basées sur la notion de citoyenneté et incarné par le NTS (Nouveau Type de Sénégalais). 

Ces actions et discours appelant à la Responsabilité Citoyenne, sont au demeurant salutaires mais ne peuvent en aucun cas se substituer aux professionnels de la chose Politique. 

 Consciente de cette donne fondamentale, la France a finalement fait un choix judicieux et porteur. 

 En effet, qui a été le premier à alerter l’opinion publique nationale et internationale du funeste projet de dévolution dynastique du pouvoir ? 

 Qui a le premier combattu ce projet scientifiquement, politiquement et méthodiquement planifié? 

 Qui en a le plus souffert physiquement, moralement, politiquement? 

  Idrissa SECK, tel un PHOENIX, a su renaître, se relever, se défendre et se battre pour être deuxième lors des dernières joutes présidentielles. 

Je ne me lasserais de le répéter jusqu’à ce qu’une autre source statistique vienne me contredire. 

 Quatre ministres d’Etat, des centaines de millions injectés et le débauchage d’un vieux lion édenté n’auront pas suffit à détourner la confiance des vaillants Cayoriens et Thiessois placée en cet homme. 

Jamais, à ma connaissance, homme politique sénégalais n’a  aussi brillamment et héroïquement réussi à conserver intacte sa base. 

 Suffisant pour que la France et les observateurs avertis, misent sur le Phœnix

Nos partenaires au développement ne sont pas dupent et savent bien discerner la « copie » de « l’original ». 

 Les leaders de BENNO et du M23 ont incontestablement du  mérite, car ayant participé de manière décisive à l’alternance et à la bonne santé de notre démocratie mais ils savent très bien par expérience que faire un choix reste et demeure difficile. 

L‘entretien qu’il a accordé au plénipotentiaire français ne doit en aucun cas être perçu comme une menace au sein de l’opposition. 

La France et nos partenaires de l’UE font simplement de la diplomatie préventive (les relents de la guerre en Côte d’ivoire), le Sénégal étant l’une des rares nations de la sous-régions où règne un certaine stabilité. 

Cette diplomatie doit s’appuyer sur les acteurs qui animent justement cette vie politique à quelques 7 mois des joutes électorales. 

Il faut reconnaître aussi que la candidature mûrie avant l’heure et anticonstitutionnelle du Président WADE sortant, ne favorise guère un climat d’apaisement. 

Par ailleurs, les craintes du pouvoir me semblent justifiées. 

En effet, cette visite crédibilise d’avantage la thèse du lâchage des Wades par le principal soutien qu’est  justement cette France qui a su comprendre les vraies motivations du Président sortant. 

Cette France qui semble écouter la vox populi à travers les journées épiques du 23 et 27 juin 2011 suivies de la riposte du 23 juillet 2011. 

Je profite d’ailleurs de ma tribune pour féliciter vivement le Président Idrissa SECK qui y a pris part, démontrant ainsi sa détermination à abréger la souffrance de la majorité des Sénégalaises et Sénégalais. 

Le peuple sénégalais qui a trop souffert de cette gestion clanique et partisane des affaires de l’Etat depuis maintenant 11 années, s’est dit: STOP, BASTA!! ça suffit!! 

 Enfin, sachant ce peuple déterminé à ne pas lâcher du lest, le pouvoir enclin à confisquer cette légitimité populaire, la France sait bien que la vague du Printemps Arabe qui a emporté Ben Ali et Hosni Moubarak, pourrait bien déferlé sur nos côtes. 

Comme en 2007, nous y croyons toujours! 

 alou1.jpgmamadoualassane.wague@facebook.com

Publié dans ACTUALITE DU JOUR, POLITIQUE | 6 Commentaires »

 

Le blog de Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bloc-notes de Raoul d'Andrésy
| Social Democratic Union / U...
| Kitoka Moke Mutondo