DAFFA DOY!!!

Posté par idy012 le 26 septembre 2009

bmw.jpg

Merci chers Reader_online, de me pardonner tout ce temps resté sans ré-actualiser ce blog,bref, sans emettre un point de vue sur ce qui se passe dans notre cher Sunugal.

cette position attentiste,m’a été dicté par les pourparlers en cours entre mon mentor Idrissa Seck REEWMI et Maître Abdoulaye Wade.

A la lecture de ce qui se dit dans la presse,la rupture est désormais consommée entre les deux formations politiques.
Cependant, aucune position officielle ne m’est encore parvenue de part et d’autre qui puisse m’édifier ou motiver ma réaction personnelle qui, je le rappelle, n’engage que ma responsabilité.

Il est heureux de constater que le PDS n’existe que nom (es-ce que le fait d’envisager le changement d’appellation pourrait avoir un impact quelconque?J’en doute…) du fait qu’ils ont battu tous les records en matière de mal-gourvernance sous tendu par des dérives innommables,tant sur le plan politique, économique que social.

Ce régime peine à trouver une solution ne serait-ce que dans le court terme,aux multiples souffrances des Sénégalais.

N’ayant pas fini d’étaler leur incurie et leur incapacité,ce régime verse présentement dans la sénilité; car comment imaginer que la dévolution du pouvoir puisse s’opèrer autrement que par la voie démocratique.

Je n’ai rien contre le sieur Karim Wade qui est et demeure un sénégalais jouissant de ses droits civiques et doté de compétences avérées.
Cependant, »renvoyer » Idy vers Karim pour « aplanir » leurs divergence, condition préalable à un hypothétique retour dans le giron Libéral, me semble relever d’une injure.

Encore une fois,je ne me lasserais jamais de le dire,Idrissa Seck ne « boxe » pas dans la même catégorie que l’Autre.

Encore une fois,exercer la politique au Sénégal,n’est pas à la portée de n’importe qui,fusse-t-il le fils du Président.

On s’imaginerait jamais Idrissa Seck, auréolé de son brillant parcours politique,se ranger derrière un leader politique.
Ce serait INACCEPTABLE!

C’est un leader né, ayant toutes les compétences requises pour sortir le sénégal du gouffre dans lequel il se trouve présentement.

On s’achemine lentement mais inéluctablement vers 2012 et idy doit se mettre en tête, qu’il reste et demeure toujours présent dans le coeur de beaucoup de nos compatriotes sénégalais d’ici et de la diaspora, qui ont la forte conviction qu’il est l’homme de situation.

Par conséquent,on l’invite à ne pas se focaliser sur le « gisement naturel » constitué du noyau PDS et ses « satélites ».Il doit sortir de son mutisme et remobiliser afin raviver la flamme militante.

Bigmeums

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

DECRYPTAGE

Posté par idy012 le 6 avril 2009

Les réactions n’ont pas manqué suite au discours du Chef de l’Etat tenu la veille de la commémoration de notre accession à l’indépendance. Cet adresse à la nation liée à un calendrier républicain, intervient dans un contexte particulier: C’est le premier discours post-électoral.

Un discours empreint de sincérité, n’en déplaise aux nihilistes de la trempe de Moussa SARR (Ligue Démocratique) et ses acolytes.

Le chef de l’état entame son discours par un vibrant hommage rendu à nos émérites et vaillants aïeuls sans qui, notre cher SENEGAL ne serait ce qu’il représente sur la scène internationale, Maître WADE, par sa voix exprime, la reconnaissance éternelle du peuple à nos valeureux résistants qui ont dit NON à l’asservissement colonial. Sans omettre les pères fondateurs de notre ETAT qui ont jeté les fondements de notre organisation politique, économique et sociale.

Tirant ses conclusions de la situation politique et sociale post-électorale, le chef de l’Etat annonce de grandes mutations avec une priorité affectée à la satisfaction de la DEMANDE SOCIALE et à un « besoin de changement réel dans la gouvernance ».L’OPPOSITION est mise face à sa responsabilité suite à son appel à la cohésion dans l’intérêt exclusif de la nation.

Beaucoup d’efforts ont certes été consentis hélas, impactés par une crise énergétique et financière dont nous subissons encore les contre-coups.

Le président a davantage acquis « la conviction qu’il doit écouter les populations, faire plus et mieux ».

Je le crois sincère lorsqu’il dit avoir compris la sens du vote de la population et « érige » en sur-priorité sa politique en direction de la JEUNESSE, parce que je cite : « mesurant pleinement leurs attentes et leur espoirs en matière d’éducation, de formation et d’emploi ».

Son excellence Maître Aboulaye WADE insiste sur l’éducation et la formation qui occupent une place prépondérante pour un mieux-être de ce segment essentiel de notre population car étant à cheval entre le présent et le futur.

Les décideurs de demain, c’est à mon avis, une jeunesse saine de corps et d’esprit, intelligente et bien formée sachant décrypter la moindre mutation afin de mieux appréhender les défis de son temps.

Pour ce faire, le président compte sur toutes les forces vives de ce pays, principalement les ENSEIGNANTS qui demeurent au cœur du dispositif.

La poursuite du dialogue entre tous les acteurs ( Etat, enseignants, élèves, parent d’élèves, etc..) de l’école est un impératif pour espérer compter parmis les nations émergentes.

Il faut être animé d’un esprit de sacrifice soutenu par un patriotisme sans faille pour relever ce défi.

Il annonce précisément dans le domaine de l’emploi, des perspectives très intéressantes à court terme dont les plus en vues géographiquement parlant, sont concentrées au Sénégal oriental.

la création de l’Observatoire National de l’Emploi et des Qualifications professionnelles chargé de faire l’étude prévisionnelle des besoins et une évaluation des statistiques recueillies afin de cerner définitivement cet épineux problème qu’est le CHOMAGE, est, à mon sens, une très bonne initiative.

En effet, effectuer des études préalables sur le sujet pour avoir une meilleure visibilité des actions à entreprendre afin de mieux asseoir des actions pérennes, me semble nécessaire.

Sur le plan énergétique, les projections sont plus que lumineuses. Je ne m’étendrais pas sur le sujet sachant que ce secteur vital est au cœur de toutes les priorités.

En bref, l’espoir est permis.

Mamadou Alassane WAGUE

bigmums76@yahoo.fr

http://idy012.unblog.fr

Publié dans DECRYPTAGE, POLITIQUE | 3 Commentaires »

LA CAUSE EST ENTENDUE.

Posté par idy012 le 3 avril 2009

Son excellence, Maître Abdoulaye WADE, Président de la République du Sénégal par ailleurs, Secrétaire national du PDS a, me semble-t-il, répondu favorablement à ma quête d’unité élargie à l’ensemble de la mouvance présidentielle.

En effet, à en croire le sérieux « quotidien » de la place, l’annonce du retour de Monsieur Idrissa SECK faite hier en conseil des ministres, est la meilleure réponse face à ceux qui se délectent encore d’une pseudo-défaite de la coalition Sopi. En ayant l’intention de déléguer la direction politique du PDS ,WADE lance non seulement un signal fort en direction de l’opposition mais aussi à tous ceux qui partagent sa vision. L’union fait la force à t-on coutume de dire. Et c’est d’autant plus vrai vu le contexte actuel. Je l’ai dit et le redit encore : la retrouvaille de la grande famille libérale est plus qu’une nécessité, elle est vitale et inéluctable si l’on veut parachever l’œuvre et les ambitions nobles déjà entamés par le président de la république. Il nous faut donc trouver un consensus autour de quelqu’un qui soit capable de redorer le blason du SOPI « manaam kou dëgge daathe ».

Disposant de tous les Curriculum Vitae remis à jour, le président est à même de sélectionner le meilleur profil requis pour ce poste hautement stratégique.

Espérons que le choix se fera sur des critères objectifs et par une sélection rigoureuse qui fera apparaître les contours de celui qui fera l’affaire.

L’espoir doit renaître pour les sénégalais.

Ayant déjà prouvé sa résistance à l’échec et sa combativité, Idy dispose en outre d’atouts majeurs:

1/ Etant l’un des rares candidats à pouvoir faire l’unanimité au sein du parti eu égard à son background, sinon, à pouvoir fédérer la majorité présidentielle autour de sa personne.

2/ Ayant le faculté à concevoir et à réaliser un plan d’action stratégique qui permettra de développer un cadre de réflexion pour une meilleure appréhension des missions et orientations à venir au sein de la mouvance présidentielle.

3/ Ayant une capacité d’organisation et un sens du contact inégalable.

Néanmoins ,il se devra d’intégrer deux facteurs essentiels pour mener à bien ses futures fonctions que sont : DISPONIBILITE ET FLEXIBILITE

L’enjeu pour le chef de l’Etat est double: Redonner espoir aux millions de Sénégalais et léguer à la postérité l’image d’un Homme d’Etat ayant écrit en lettre d’or, l’une des belles pages de notre histoire contemporaine.

UN POUR TOUS,TOUS POUR UN.

Mamadou Alassane WAGUE

MA PENSEE

Publié dans LA CAUSE EST ENTENDUE., POLITIQUE | 2 Commentaires »

RE-POST OU RIPOSTE?

Posté par idy012 le 2 avril 2009

10000181p.jpgSPECIAL THANKS à « DEUM BI » ET « LE PATRIOTE » sans oublier Makhète, Chifo ,The DON,AssDiouf,Madiama et à tous ceux qui participent d’une façon ou d’une autre à ce blog ouvert au débat d’idée contradictoire mais instructif et constructif. NO LIMIT.

Heureusement vous avez emprunté le terme « Accusé ».N’étant point juriste, il me semble qu’il existe un principe sacro-saint en droit qui dispose que toute personne accusée est présumée innocente et ce,jusqu’à ce qu’un tribunal établisse la preuve de sa culpabilité. Que je sache ,DAME JUSTICE s’est en partie prononcée sur ces prétendues malversations dont il me paraît inutile d’y revenir ,car cet histoire est déjà finie. L’histoire retiendra que IDY a vaincu une horde de diffamateurs ,de dénonciateurs, de calomniateurs et de délateurs. Nul n’est mon intention de remuer le couteau dans la plaie;le seul maître-mot reste:L’ UNITE.
Seulement, il faut avoir l’honnêteté intellectuelle de reconnaître que Idissa SECK a le profil de la charge. Nous ne mettons pas en doute la compétence des leaders de l’opposition dite « significative », seulement, le temps est venu de céder la place à une jeunesse audacieuse et porteuse d’idées novatrices adaptées au contexte actuel. Nous devons faire face à cette forme de contestation qui privilégie un discours radical du genre « NA DEM NA DEMADEMA DEM ».Certes, l’actuel occupant du palais Roume quittera bien le pouvoir un jour ou l’autre, mais qui de l’opposition ou du camp Sopiste aura les coudées franches pour la succession prévue en 2012?
 » CLEAN » doit être le potentiel successeur, je suis tout à d’accord avec vous. Un homme PROPRE « SET WEECC » comme  » LIRR BOUY DOGUA DIOUDOU » dites-vous!!!
Ce serait l’idéal.
Malheureusement « L’IDEAL » n’existe pas en ce bas monde. Le PARFAIT s’assimile au Divin.On est d’avis qu’il faudra désormais exercer cet activité ( politique ) AUTREMENT en intégrant le facteur HUMAIN qui sera au centre de toute décision.
Mon mentor n’est pas le messie ,il incarne de par son parcours, le courage et la dignité , victime certes de ses ambitions incomprises car non assimilable par un non initié. Etre exempt de reproches n’est pas le seul critère requis pour occuper la station suprême;des facteurs endogènes/exogènes entrent aussi en lice et qui se dévoileront au fil du temps. Le respect mutuel doit primer sachant que tous ceux qui s’agitent, le font pour le bien exclusif du pays.
Les forces en conflit ont en commun la redoutable tâche à trouver un profil consensuel autour duquel, tous les militants feront bloc d’ici 2012.L’appel que nous lançons en direction du Secrétaire National du PDS par ailleurs, parrain de la Coalition Sopi est celui-ci : LE CHOIX JUDICIEUX DANS L’UNITE.
PEUNDEU BI WOURI NA,LEEPE LEER NA KHAM NAGNOU LEGUI KAAN MOY KAAN.
Mamadou Alassane WAGUE

10000181p.jpg

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LECTURE TRANSVERSALE.

Posté par idy012 le 31 mars 2009

bm2Le 22 mars 2009 à vécu et le peuple a tranché. Reprenant ainsi un droit qui lui est dévolu : la souveraineté.
A lui donc le pouvoir de décider qui serait minoritaire ou majoritaire. Un devoir civique exercé en toute sérénité, sûr de sa force de dissuasion. Un comportement qui renseigne sur sa maturité citoyenne et politique, démontrant ainsi une redoutable capacité de survie.
GATHIEE GALLAMA HOMO SENEGALENSIS !!
Beaucoup de lectures ont été étalées depuis que la victoire a choisi son camp, des plus pertinentes aux plus loufoques, voire, surréalistes. Nul besoin d’être expert pour savoir que la principale leçon politique à tirer de ces joutes électorales, est que l’ UNION a prévalu sur la DECHIRURE.
Monsieur le Président de la République, par ailleurs Secrétaire National du PDS a bien décodé le message, à en croire l’acte posé en conseil des ministres du jeudi 26/03/2009.
En effet, un signal fort en direction des population dakaroise en général mais celle riveraine de rebeuss en particulier, vient d’être lancé .
Il a consisté à abandonner le projet de construction d’une cité des affaires sur le site du stade Assane Diouf qui sera réhabilité dans ses fonctions d’origine.
Un projet estimé à 100 milliards de francs CFA abandonné dans le seul but de répondre à une demande sociale et ce, dans un contexte de crise financière mondiale, marqué par la raréfaction de l’investissement privé. Les conséquences de cet acte sont incalculables sur le plan bilatéral et multilatéral.
Que l’on comprenne bien le sens de cet acte : on ne peut pas vouloir une chose et son contraire.
Je m’explique : le création de richesse nécessite des ressources internes et externes. L’on sait que l’investissement privé national n’est pas en mesure de résorber le nombre de demandeurs d’emploi sans cesse croissant, où donc trouver des fonds additionnels si ce n’est de l’étranger ?
Que l’on ne vienne pas demain, crier sur les toits que rien n’a été fait pour les populations, ce serait malhonnête.
Aussi, le temps presse et l’horizon s’ouvre sur 2012.
Après ce clin d’œil en direction des populations, une réponse politique immédiate s’impose qui se doit d’être traduit par un changement radical de discours, de méthode avec une approche intégrant le facteur humain ; c’est – à – dire, plaçant la population sénégalaise au centre de toute orientation politique, sociale et économique.
Pour ce faire, les formations politiques doivent repenser la forme de militantisme jusque là promue. L’absence de démocratie interne peut mener à l’anarchie synonyme de chaos ; éviter l’apathie en s’imprégnant des réalités de la population au quotidien et de manière constante. Surtout , leur tenir un langage de vérité vérifiable en temps réel.
S’ADAPTER OU DISPARAITRE.
A bon entendeur,
Mamadou Alassane WAGUE

Publié dans LECTURE TRANSVERSALE, POLITIQUE | 4 Commentaires »

ENTRE LES LIGNES

Posté par idy012 le 24 mars 2009

bm2 idy.jpg A la suite de mon analyse datée  la veille du scrutin ,le 18 Mars 2009,je reviens vers vous non pas pour tirer un bilan, ce qui est encore trop tôt, mais pour décoder à chaud les tendances qui se sont dégagées de façon globale sur l’étendue du territoire sénégalais.  Les sénégalais confirment ce que tout le monde  savait déjà : Le régime du Parti Démocratique Sénégalais s’essouffle.  L’opposition amenée par une large coalition s’apprête à s’installer aux commandes des collectivités locales dans leur grande majorité ;ce qui ne se fera pas sans anicroches quand on sait les combinaisons nécessaires à la désignation d’un maire.  Bref ,la vraie guerre vient sans doute de commencer… J’invite par ailleurs ceux qui ce délectent de cette déroute BLEUE à un peu plus de retenue car un lion est blessé… 

Une nouvelle carte politique va certainement être redessinée suite à ce « séisme » dont l’onde de choc n’a pas encore fini d’étendre son ampleur.

Je suis à peu près sûr et certain que Me WADE prépare sereinement la RIPOSTE non pas en direction de ses adversaires mais en direction de ses propres partisans laminés pour la plupart d’entres eux. Une faute lourde se paie par une sanction lourde ,à moins que…les voies d’Allah Soubhana ouatallah sont impénétrables!!!  Je l’ai dit, le mérite de ces consultations entre autres ,aura été de redéfinir les rapports de force entre les différents acteurs de la scène politique. La réalité étant ce qu’elle est ,il faudra en tirer toutes les conséquences. Pour moi qui ai toujours pressenti les retrouvailles entre le REEWMI et le PDS ,moments qui ont été le déclic de mon engagement au côté Mr Idrissa SECK, la messe est dite:   La décrystalisation des actifs détenus par lui jusque là au sein du PDS vient à son heure et une reprise en main du parti. Mais une inconnue demeure:

Quel sera la réaction du Maître du Jeu

 Wait and see.

 Mamadou Alassane WAGUE

Publié dans POLITIQUE | 31 Commentaires »

RUBRIQUE SANTE

Posté par idy012 le 21 mars 2009

A tous ceux qui sont animés par la volonté de s’en sortir.

Bon courage!!!


 

L’arrêt du tabac 

  

Parmi les mesures d’hygiène de vie que l’on peut prendre pour garder la forme, l’arrêt du tabac est probablement celle qui procure le plus de bénéfices. La nicotine étant une substance puissamment addictive, cesser de fumer requiert souvent de gros efforts et des tentatives répétées.

Les méfaits du tabac 

Chaque bouffée de cigarette est composée de plus de 4 000 particules chimiques, dont des poisons tels que l’arsenic, le formol et l’ammoniaque. Fumer augmente la pression artérielle, contribue au rétrécissement des artères, réduit l’approvisionnement en oxygène du cœur et entraîne de nombreux autres dommages.
Au-delà de la prévention de nombreuses maladies, l’arrêt de la tabagie présente d’autres avantages : lors des activités physiques, le souffle revient, l’odorat, le goût et l’haleine s’améliorent sans parler des économies financières considérables !

Les maladies causées ou aggravées par le tabac 
Maladies  Effets du tabac 
Cancers  Les substances contenues dans le tabac favorisent le développement de nombreux cancers : principalement les cancers du poumon, des lèvres, de la langue, de la gorge, de l’œsophage et de la vessie. 
Excès de cholestérol   Fumer semble favoriser la production du « mauvais » cholestérol (LDL). 
Maladies du cœur et des vaisseaux  Fumer favorise le dépôt de plaques graisseuses dans les artères, provoquant ainsi leur obstruction et leur fragilisation. Ce phénomène est à l’origine d’infarctus du myocarde et d’accidents vasculaires cérébraux (risque augmenté entre 1,5 et 3 fois). 
Troubles du rythme cardiaque  La nicotine agit sur le rythme cardiaque et pourrait aggraver ces troubles. 
Troubles du sommeil  La nicotine est un excitant. Les personnes sujettes aux insomnies doivent éviter de fumer le soir, ou la nuit lorsqu’elles se réveillent. 
Bronchite chronique et emphysème  Ces maladies sont des conséquences du tabagisme. 
Bouche sèche  Fumer réduit l’humidité de la bouche. 
Problèmes de dents  Fumer multiplie par cinq le risque de gingivite . Le tabac jaunit les dents et favorise le dépôt de la plaque dentaire, cause de caries et de problèmes de gencives. 
Reflux gastro-œsophagien  Facteur de relâchement du sphincter de l’œsophage, le tabac peut se révéler comme une cause importante de reflux gastrique. 
Hémorroïdes  Fumer en aggraverait les symptômes. 
Ostéoporose  Fumer accentue la diminution de la masse osseuse. 
Artérite des jambes  Cette affection liée à une mauvaise circulation dans les artères des jambes serait deux fois plus fréquente chez les fumeurs. 
Douleurs des membres  En réduisant l’irrigation sanguine des membres, le tabac est susceptible de provoquer ou d’accentuer les douleurs au niveau des bras, des mains, des jambes et des pieds, en particulier le matin. 
Diabète de type 2  Le tabagisme aggrave considérablement le risque de complications chez les patients diabétiques. Arrêter de fumer est essentiel pour ces personnes. 
Vieillissement de la peau  Le tabac rend la peau plus épaisse, plus sèche, avec des rides plus profondes et une carnation terne. 
Troubles de l’érection  Le tabac endommage les artères et réduit le flux sanguin, y compris celui qui irrigue le pénis. 
Dégénérescence de la rétine  Le risque de perdre la vue est trois fois plus élevé chez les fumeurs atteints de ce trouble. 

S’arrêter avec l’aide du médecin 

Votre meilleur allié pour vous arrêter de fumer est votre médecin généraliste. Les études ont montré qu’une telle tentative a deux fois plus de chances de réussir si elle est accompagnée par un professionnel de la santé. Pourtant, 85 % des fumeurs qui essaient de s’arrêter le font sans aucune aide extérieure.
On compte trois tentatives en moyenne, avant l’arrêt définitif – ce qui montre bien qu’il ne faut pas se décourager en cas d’échec, mais au contraire prendre le temps de se remotiver.

Les conseils pratiques 

Voici quelques conseils pour vous aider dans votre lutte contre le tabac.
- Réduisez progressivement le nombre de cigarettes. Pour vous aider, emportez dans votre paquet le nombre de cigarettes que vous avez décidé de fumer dans la journée. Essayez de ne les fumer qu’à moitié avant de les écraser.
- Décidez d’une date à laquelle vous désirez arrêter. Annoncez-la à votre entourage et le jour venu, éteignez votre dernière cigarette.
- Attendez-vous à être irritable et nerveux pendant quelques jours, le temps que la dépendance physique s’atténue. La dépendance psychologique prendra beaucoup plus de temps à disparaître, parfois des mois ou des années.
- Confinez la cigarette. Chez vous, réduisez progressivement le nombre de pièces où vous vous autorisez à fumer.
- Enrôlez un ami non fumeur pour vous encourager et vous soutenir dans votre démarche. Ceux qui ont recours à cette méthode auraient deux fois plus de chance de ne pas se remettre à fumer dans l’année qui suit.
- Mettez de côté l’argent économisé, pour vous offrir un cadeau.
- Faites du sport. Le sport éloignera le tabac de vos pensées et diminuera la tendance à la prise de poids qui suit souvent l’arrêt de la cigarette.
- Planifiez votre journée de façon à éviter les moments où vous serez le plus tenté d’en « griller une ».
- Occupez vos doigts, surtout pendant les premiers jours d’arrêt. Jouez avec des stylos, des figurines anti-stress, etc.
- Mâchez du chewing-gum ou croquez une pomme quand vous avez un petit creux. Quand le taux de glucose dans le sang diminue, certains fumeurs se ruent sur leur cigarette pour y trouver une bouffée d’énergie factice.
- Évitez de boire de l’alcool. Celui-ci est le meilleur moyen de saper votre volonté.
Par ailleurs, n’hésitez pas à vous faire aider par des professionnels en utilisant par exemple la ligne téléphonique gratuite Tabac info service (0825 309 310, 0,15 € / minute).

Les médicaments accompagnant le sevrage tabagique 

Les médicaments actuellement disponibles pour accompagner le sevrage tabagique sont de deux types : les substituts de la nicotine, disponibles sans ordonnances, et le bupropion (sur ordonnance).
La varénicline est une substance également indiquée dans l’aide à l’arrêt du tabac chez l’adulte. Elle devrait être commercialisée en France dans le courant de l’année 2007. Elle ne pourra être obtenue que sur ordonnance.

Les substituts de la nicotine
Ils sont destinés à compenser l’absence de nicotine due à la privation de tabac et à prévenir les symptômes du sevrage (nervosité, fringales, insomnies par exemple). La quantité de nicotine administrée chaque jour est progressivement diminuée, pour éviter l’apparition de symptômes de manque. De nombreuses formules sont en vente libre. Le nicotinamide est une substance qui est également proposée pour arrêter de fumer. Soyez vigilants et ne laissez pas traîner ces produits à portée de main des enfants. Une ingestion accidentelle pourrait entraîner de graves conséquences.

Le bupropion et la varénicline
Le bupropion était initialement utilisé aux États-Unis comme antidépresseur. Comme les personnes traitées avec cette substance avaient remarqué une diminution, voire une disparition de leur envie de fumer, son action a été étudiée dans ce cadre. Disponible sur ordonnance, il est commercialisé en France sous le nom de Zyban LP, comme aide au sevrage tabagique en complément d’un soutien de la motivation à l’arrêt du tabac. Pendant la mise en place progressive du traitement, le fumeur continue de fumer. Il décide d’une date d’arrêt, en général au cours de la deuxième semaine du traitement, qui se poursuit pendant quelques semaines encore. Si le patient continue de fumer au bout de sept semaines de traitement, celui-ci est considéré comme inefficace et doit être arrêté.
La varénicline (Champix) est une substance qui a la propriété de se lier à certains récepteurs à la nicotine. Dans l’organisme, elle agit comme celle-ci sur ces récepteurs, ce qui aide à soulager les symptômes de manque et permet de réduire les effets de plaisir liés au tabagisme.

S’arrêter de fumer quand on est enceinte
Le tabagisme chez les femmes enceintes peut être à l’origine d’un retard de croissance du fœtus. Chez les femmes fortement dépendantes de la nicotine, l’usage d’un substitut (patch, gomme à mâcher, etc.) peut constituer une aide, car ces substituts permettent au moins de ne pas exposer le fœtus aux toxiques autres que la nicotine présents dans la fumée du tabac. Mais les effets de la nicotine seule sur le fœtus sont encore mal connus
.  

Mise à jour : 18 décembre 2008

  

Voie orale  
Voie transdermique  
Voie respiratoire  
Autres médicaments du sevrage tabagique  
  
  

Accueil > L’arrêt du tabac 
 

  Médicaments sans ordonnance
  
Recherche alphabétique
  Recherche par substance
  Recherche par laboratoire 

  Problèmes de santé au quotidien
  
L’appareil locomoteur
  La bouche et les dents
  Le cœur, la circulation et les veines
  Les douleurs et la fièvre
  Chez les enfants
  L’estomac et les intestins
  Gynécologie
  Les nerfs et le psychisme
  Le nez, la gorge et les oreilles
  La peau, les cheveux et les ongles
  Les reins et les voies urinaires
 L’arrêt du tabac – - – - – - – - – - – - – - -
  Les voies respiratoires
  Les yeux 

  Règles de l’automédication
  
Le bon usage des médicaments
  Grossesse et médicaments
  La pharmacie familiale
  Le calendrier des vaccinations 

  
   Lexique médical   Newsletter 
  
  
  
  
  Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.
 

Les textes présentés ici sont extraits du
Guide VIDAL de l’automédication ,
supervisé par le Professeur Alain Baumelou,
président du Groupe de travail
Prescription médicale facultative à l’Afssaps
et le Docteur Loïc Etienne, médecin urgentiste,
animateur du site www.docteurclic.com.
 
Retrouvez ces conseils et
de nombreux autres dans
cet ouvrage pour avoir
une automédication responsable.
 
 
En vente en librairie, 26 €. 
 

 

  

  

Devenir annonceur / Société / Mentions légales
vidal.fr / vidaldelautomedication.fr
Partenaire : Votre magazine santé avec e-sante.fr
© Vidal 2007-2008 

  

  

if(typeof(adlink_randomnumber)== »undefined »){var adlink_randomnumber=Math.floor(Math.random()*10000000000)} if(typeof(adlink_dcopt)== »undefined »){var adlink_dcopt= »dcopt=ist; »}else{var adlink_dcopt= »"} if(typeof(adlink_tile)== »undefined »){var adlink_tile=1}else{adlink_tile++} document.write( »);

 

  

Publié dans Non classé, RUBRIQUE SANTE | 1 Commentaire »

CLARTE DANS LA DICTION,DIRECTIVITE.

Posté par idy012 le 21 mars 2009

 

tn3.jpg CLARTE DANS LA DICTION,DIRECTIVITE. dans POLITIQUE dans POLITIQUE

 

 

CLARTE DANS LA DICTION,DIRECTIVITE.

MERCI,PRESIDENT.

Mamadou Alassane WAGUE

bigmums76@yahoo.fr

Publié dans POLITIQUE | 3 Commentaires »

L’ENJEU.

Posté par idy012 le 18 mars 2009

Bonjour chers visiteurs,   

Tout d’abord, merci d’accepter mes excuses pour être resté tout ce temps sans nouvelles.

Cela découle d’une stratégie délibérée de recul pour mieux analyser la situation politique du moment marquée par la campagne électorale en direction des Locales. Nous sommes aujourd’hui le 18 mars 2009 ou autrement dit, le dernier virage d’un marathon au cours duquel, toutes les coalitions et candidats déclinent leur offre de service à l’endroit de la population sénégalaise dans toute sa composante. En fait, quel est l’enjeu de ces élections dites « Locales »? C’est la seule question qui mérite d’être posée au regard de la  » tournée dite  » économique » selon la mouvance présidentielle d’une part et interprétée comme une « campagne déguisée » par l’opposition, d’autre part.  Chacun est libre d’y aller de sa science, le commentaire étant par essence libre. Pour moi, la réponse est toute simple .Il n’est pas nécessaire d’avoir fait Science Politique pour analyser le comportement du Président de la République Maître Abdou laye WADE sillonnant le territoire national prétextant une tournée économique ayant pour finalité, le listing des potentialités économiques de chaque région ou département pour y apporter des solutions idoines et des plus adaptées. Que nenni!!! Le Parti Démocratique Sénégalais est en perte considérable de vitesse en atteste l’accueil rouge  qu’il lui a été réservé par les populations partout où il est passé. Par cette tournée, il faut comprendre que l’occasion est bel pour le président WADE par ailleurs Secrétaire National du PDS qui peut simplement constater sur le terrain ce que valent ces prétendus « leaders » qui ont eu le loisir de clamer haut et fort leur représentativité. Bref, le constat est là, amère mais reflètent réellement la réalité. A voir sa mine à Pikine, il semble dire dans sa tête : JE SUIS VENU, J’AI VU.   Et la conséquence de tout ce constat?     

Attendre sereinement le verdict des urnes qui déterminera la suite à donner et  qui se traduira inéluctablement par une sélection naturelle. C’est de cette vérité qu’un successeur émergera;la nature a horreur du vide. L’ENJEU NE SERAIT-CE RIEN D’AUTRE Q’UN LEGS…. UN HERITAGE ? Je vous donne rendez-vous juste après la proclamation des résultats pour vous livrer le fond de ma pensée. 

Merci et à bientôt

Mamadou Alassane Wagué. 

Publié dans L ENJEU., POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Après l’effet d’annonce ,place à la réalité

Posté par idy012 le 14 janvier 2009

Every  little action ,there ’s a reaction. 

Eh oui!

 Toujours dans le même sillage de mon premier article, des réactions n’ont pas manquées. Plus ou moins compréhensibles dans la mesure où tout changement s’accompagne d’inquiétude ,de doute, d’incertitude pour certains ;ce qui est en somme ,est tout à fait normal :l’inconnu fait peur depuis la nuit des temps. Mais pour d’autres, il peut être synonyme d’un nouveau départ, un espoir et pourquoi pas, de  renaissance.

Un comportement réfractaire peut aussi vouloir cacher une faiblesse face à l’adversité issue de cette nouvelle redistribution des cartes par le Maître du Jeu ,en l’occurrence ,le Chef de l’Etat Me Abdoulaye WADE.

Les raisons invoquées par certains responsables du PDS dénotent à mes yeux, un comportement politique égoïste, parcellaire voire clanique.

Il me semble qu’il n’a pas été traitée la question des investitures entre le PDS et le REWMI lors de la conférence de presse, comme a eu le rappeler le Président Idy , elle  est inscrite dans le chapitre des modalités pratiques de cette entente cordiale.

Ceux qui rejettent systématiquement le retour au bercail n’ont par contre, aucune culture politique à mon sens, car ignorant de facto, l’intéressant potentiel dont regorge la formation de Monsieur Idrissa SECK

Force est de constater et de reconnaître que les attentes des populations ont été fortement éprouvées depuis le début de cette guerre fratricide qui a abouti à la naissance de courants déviationnistes et fractionnistes, de désordre et la crise financière achevant de faire le reste.

  

C’est dans ce contexte que Mr le Secrétaire Général National du PDS a pensé poser cet acte consistant à rassembler  toute sa famille autour de sa personne et ayant pour finalité, la consolidation des acquis, la recherche de solutions les mieux adaptées aux problèmes des Sénégalais et à la pérennisation de son pouvoir.

Certains voient dans ce lever  de bouclier une balle de sonde lâchée par le maître pour tâter le pouls de la base ou, une stratégie machiavélique d’anéantissement du rebelle afin de baliser totalement le terrain à son fils Karim Wade.

C’est à mon sens, une lecture ridicule de la situation politique du moment.

Idy l’a en effet bien rappelé au cours de la conférence de presse. Une combinaison de deux variables est venue à bout de la constante DIOUF au sein d’un même ensemble en Mars 2000.

Imaginons simplement Idy et Macky en dehors du parti démocratique sénégalais s’alliant avec une opposition de plus en plus organisée, aidée en cela par ce facteur exogène qu’est la CRISE MONDIALE qui n’épargne aucun secteur, avec à la clé, l’imminence des échéances électorales de Mars 2009.

Le retour annoncé de Idrissa Seck doit être perçu comme étant un contre balancier avec un effet déstabilisateur sur l’échiquier politique .

Vous n’allez tout de même pas penser que Me WADE puisse scier la branche sur laquelle il est assis.

et que l’on ne s’y méprenne point :

Ceux qui pensent qu’on va assister à une lutte de positionnement en direction des Locales entre nos formations, se détrompent .Pourquoi ?J’y reviendrais prochainement.

Certains auront bien gesticuler à charge ou à décharge, il est et reste incontestablement le décisionnaire. Le dernier mot lui appartient.

Un nouveau militant du PDS se plaçant au centre et prônant l’UNION SACREE.

A demain incha Allah et vous pouvez également poster vos commentaires sur

l’URL de mon blog perso: http://idy012.unblog.fr

           

Publié dans POLITIQUE | 1 Commentaire »

1234
 

Le blog de Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bloc-notes de Raoul d'Andrésy
| Social Democratic Union / U...
| Kitoka Moke Mutondo